Les enfants et le masque

Quel est l’impact du masque ?

Avant toute chose, le masque doit être vu comme quelque chose de positif, il nous permet de contenir la maladie et de reprendre petit à petit une vie plus normale. De plus, le masque est aussi quelque chose qui nous rassemble. Il est le signe du mal commun, nous sommes tous ensemble face à la catastrophe du covid et permet un sentiment d’appartenance.

Cependant, il est indéniable que le masque provoque aussi une séparation car il prive des signes non verbaux du visage. Heureusement, une grande partie de la relation et des émotions passent dans le regard.

Pour la reconnaissance des personnes familières, nous savons aujourd'hui que l'être humain stocke aussi en mémoire toutes sortes d'informations relatives à la voix, à la silhouette, ou à l'odeur. Tant de données qui vont aussi jouer leur rôle dans cette reconnaissance.

Comment se comporter avec un enfant lorsqu’on porte un masque ?

Veillez tout particulièrement à capter le regard de l’enfant avant de vous en approcher pour lui donner un soin ou aménager son espace (voix dans une tonalité rassurante) ; intensifier l’expression émotionnelle (aussi bien au niveau du visage que dans l'intonation de la voix) pour « compenser » le manque d'informations véhiculées par la partie masquée.

Avec le masque il faut apprendre à articuler plus. On ne transmet plus que le son, les informations faciales et labiales ne sont plus disponibles. Cela doit être compensé par une sur-articulation et un débit plus lent mais ça ne sert à rien de parler plus fort ou de crier. On devra prendre conscience de la manière dont on parle.

On peut aussi jouer avec le non-verbal du reste de notre corps pour que notre humanité traverse le masque sans les microbes. On peut par exemple compenser avec des gestes de la main pour rendre les informations acoustiques plus concrètes (ex : taper des mains si on est content, mimer la pomme, etc.).

Si le cœur nous en dit, pour habituer l’enfant au son de la voix avec un masque, on peut chanter car la mélodie est quelque chose de continu, il n’y a pas de rupture liée aux consonnes comme quand on parle.

Attention à ne pas banaliser le port du masque même après plusieurs jours de portage.

Jouer avec le masque :

Le masque peut être un support de jeu. Nous pouvons le détourner de son aspect séparation, et, comme un plâtre, le décorer pour y mettre de la symbolique, par exemple, une bouche qui sourit. Le jeu permet de faire du masque, objet qui nous est imposé, un objet sur lequel on peut reprendre le contrôle.

Attention, pour des questions d’hygiène, il faut impérativement que les masques utilisés pour le jeu soient différents de ceux que l’on porte !

Le ligueur nous propose 5 jeux pour que l’enfant puisse apprivoiser le masque :

  • Lui donner le masque :

Afin qu'il puisse apprivoiser l'objet, vous pouvez lui mettre le masque entre les mains pour qu'il le manipule, le touche, le sente. Attention tout de même aux élastiques et lavez-le bien avant, cela va de soi.

  • C'est qui ça ?

Une photo et un petit morceau de papier, c'est ce dont vous avez besoin pour faire deviner qui sont les personnes cachées sous le masque. On peut y jouer à partir de photos de l'enfant lui-même, de personnes familières, de personnages de dessin animé... Quand il est un peu plus grand, demander à l'enfant d'apposer lui-même sur des photos ou images de personnages connus le tissu ou papier comme un masque. Il demande ensuite à l'adulte ou la fratrie de deviner qui se cache sous le masque ?

  • Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la personne cachée :

Devant le miroir avec son enfant, c'est aussi possible de montrer les visages avec et sans masque, comme un élément vestimentaire. Si vous pouvez vous mettre les élastiques, ne les mettez pas à votre bébé. Placez-le juste devant son visage avec délicatesse.

  • Et doudou ?

Le doudou est conseillé comme objet transitionnel pour se rendre dans les milieux d'accueil. Et s'il portait un petit masque/bandana lui aussi ?


Pour finir, si votre enfant retourne dans un milieu d’accueil où il sera reçu par des personnes masquées, il est important de le familiariser avec ce nouvel aspect du quotidien avant sa rentrée. Il vous est évoqué ci-dessus le jeu du « c’est qui ça ? », utiliser une photo de l’accueillant(e) ou du professeur est une idée. Ainsi, grâce à ces différents jeux, il sera mieux préparé à retourner dans un « avant » pas tout à fait comme avant.


Ressources :

https://lesprosdelapetiteenfance.fr/formation-droits/les-politiques-petite-enfance/tribunes-libres/deconfinement-et-accueil-du-jeune-enfant-limpact-du-port-du-masque-par-anne-dethier-et-florence

Vidéos Yapaka

 

02/242/42.42

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

©2020 par Liens De Quartier Petite Enfance asbl. Créé avec Wix.com